Le sanglier

(Sus scrofa Linnaeus)

Les sangliers adultes ont un pelage épais et fourni brun ou noir, devenant plus grisâtre avec l’âge.

Les jeunes, nommés marcassins, sont roux et marqués de bandes de couleur crème horizontales. Le sanglier possède un corps trapu, un cou massif et une tête conique volumineuse. Contrairement à la plupart des porcs domestiques, les sangliers ont généralement un long museau droit et étroit (le boutoir), une longue queue droite avec une touffe à la fin et des oreilles velues dressées. Certains ont une « crinière » de poils hérissés le long du dos.

La plupart ont de grandes défenses (canines inférieures) proéminentes qui croissent avec l’âge et qui s’aiguisent en frottant contre les canines supérieures. Les mâles ont la tête et les défenses plus grandes que celles des femelles appelées laies.

Les sangliers adultes ont un pelage épais et fourni brun ou noir, devenant plus grisâtre avec l’âge. Les jeunes, nommés marcassins, sont roux et marqués de bandes de couleur crème horizontales. Le sanglier possède un corps trapu, un cou massif et une tête conique volumineuse. Contrairement à la plupart des porcs domestiques, les sangliers ont généralement un long museau droit et étroit (le boutoir), une longue queue droite avec une touffe à la fin et des oreilles velues dressées. Certains ont une « crinière » de poils hérissés le long du dos. La plupart ont de grandes défenses (canines inférieures) proéminentes qui croissent avec l’âge et qui s’aiguisent en frottant contre les canines supérieures. Les mâles ont la tête et les défenses plus grandes que celles des femelles appelées laies.
Les adultes pèsent en moyenne de 34 à  114 kg, mais certains peuvent peser le double. Ils atteignent environ 0,9 m de hauteur et 1,5 m de longueur. Les sangliers plus âgés développent habituellement une couche de peau épaisse et résistante sur leurs épaules qui leur procure une protection supplémentaire lors des combats avec les autres sangliers.
La génétique de notre troupeau est composée de race Scandinave et San Diego, des races à 36 chromosomes versus 38 pour le porc domestique. Outre sa grande résistance, ce bagage génétique nous assure d’une excellente conformité de la venaison. Toutefois, cela confère à nos sangliers un caractère plus sauvage.
Les groupes sont souvent bruyants, entres autres à cause du bruit lourd de leurs pas, mais aussi par leurs grognements, cris, soufflements et reniflements.

Le sanglier est omnivore et fouisseur. Il se nourrit de tubercules, rhizomes, bulbes, fruits, glands, noix, céréales et champignons (dont ceux à fructification souterraine).

Dans des conditions optimales, les laies peuvent avoir deux portées de 2 à 8 (et parfois 10) marcassins tous les 12 à 15 mois. Les laies plus massives produisent habituellement davantage de petits par portée. Chaque gestation dure 3 mois, 3 semaines et 3 jours et les marcassins sont allaités pendant 2 à 3 mois.

Notre troupeau (harde) peut atteindre 120 individus par année et nous souhaitons doubler ce nombre.

Nos sangliers sont engraissés de 15 à 18 mois avant l’abattage qui s’effectue dans un abattoir provincial sous inspection (vétérinaire et salubrité).

En pâturage, ils fouinent le sol et nous complétons leur alimentation avec un mélange de grains spécialement conçu pour assurer une croissance idéale et une conformité de la venaison parfaite. Nos sangliers sont élevés sans antibiotique, sans hormone et sans farine animale.